Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

1410-2 - Prés salés méditerranéens des hauts niveaux

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Ce type d’habitat se développe dans les parties les plus élevées des zonations halophiles subissant un marnage irrégulier, et en bordure des marais côtiers et des étangs lagunaires, sur substrat sablo-limoneux à limono-sableux. Le niveau d’engorgement et la salinité du substrat peuvent varier fortement selon la position topographique, la présence de suintements phréatiques et le niveau d’assèchement estival.

Variabilité

Variabilité écologique :
- variabilité liée aux substrats enrichis en éléments grossiers et humectés par des infiltrations phréatiques : association à Statice de Narbonne (Limonium narbonense) et Jonc de Gérard (Juncus gerardii) (Limonio narbonensis-Juncetum gerardii) ;
- variabilité liée aux zones de contact des systèmes dunaires et des sansouires, au niveau de suintements phréatiques constants : association à Statice de Narbonne et Laîche des eaux saumâtres (Carex extensa) (Limonio narbonensis-Caricetum extensae) ;
- variabilité liée aux bordures des étangs et des lagunes, au contact des dunes, dans les situations peu halines : association à Jonc de Gérard (Juncus gerardii) et Troscart maritime (Triglochin maritimum) (Junco gerardii-Triglochinetum maritimi) ;
- variabilité liée aux niveaux élevés subhumides des ceintures halophiles des sansouires : association à Chiendent allongé (Elymus elongatus) et Inule à feuilles de crithme (Inula crithmoides) (Agropyro elongati-Inuletum crithmoidis) ;
- variabilité liée aux sols assez frais et très légèrement enrichis en matière organique : association à Statice de Narbonne et Armoise bleutée (Artemisia caerulescens) (Limonio narbonensis- Artemisietum caerulescentis) ;
- variabilité liée aux bordures des marais salants, dans les zones à salinité réduite et de glissements phréatiques latéraux : association à Jonc aiguille (Juncus acutus) et Choin noircissant (Schoenus nigricans) (Junco acuti-Schoenetum nigricantis) ;
- variabilité liée aux dépressions saumâtres des niveaux supérieurs des systèmes halophiles sur sable limoneux : association à Plantain charnu (Plantago crassiflolia) et Choin noircissant (Schoenus nigricans) (Schoeno nigricantis-Plantaginetum crassifoliae).

Physionomie, structure

Végétation herbacée moyenne à haute.
Cet habitat dominé floristiquement et physionomiquement par les Joncacées.

Confusions possibles

Confusion possible avec la végétation des prés salés méditerranéens des bas niveaux (fiche : 1410-1).

Dynamique

Spontanée :
En raison des très fortes contraintes écologiques, cet habitat regroupe des associations végétales qui correspondent à des végétations permanentes ; il ne présente donc pas de dynamique particulière.

Habitats associés ou en contact

Contacts inférieurs : prés salés méditerranéens des bas niveaux (fiche : 1410-1).
Contacts supérieurs : fourrés halophiles méditerranéens et thermo-atlantiques (UE : 1420).

Répartition géographique

Cet habitat est présent sur les vases salées du littoral méditerranéen.

Valeur écologique et biologique

Présence d’un lot d’espèces à forte valeur patrimoniale : divers Statices, Plantain de Cornut (Plantago cornuti), diverses Orchidées.
Ce type d’habitat imprime les paysages des bords d’étangs et des marais maritimes. Il correspond à une grande diversité d’associations végétales, traduisant une grande diversité de conditions stationnelles liées à la nature du substrat, la salinité et la durée de l’immersion. Cet habitat possède une très grande valeur patrimoniale.

Tendances et menaces

Destruction des habitats de vases salées dans le cadre d’aménagements touristiques ou portuaires, de remblaiements, de l’urbanisation littorale…

Axes de recherche

Précisions sur la répartition géographique des différentes associations végétales.
Évaluation des seuils de chargement en herbivores tolérables par ce type d’habitat.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)