Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

1170-2 - La roche médiolittorale en mode abrité (façade atlantique)

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Il s'agit typiquement de la zone de balancement des marées où les espèces subissent l'alternance quotidienne émersion/immersion, ce qui correspond à l'étage médiolittoral. Les espèces végétales sont réparties en ceintures dont la supérieure ne se retrouve immergée qu'à l'occasion des pleines mers de vives-eaux, tandis que l'inférieure est régulièrement émergée, lors de toutes les mortes-eaux. C'est le domaine des fucophycées, algues brunes, qui peuvent apparaître en ceintures continues ou plus généralement en mosaïque avec des "plages" de crustacés cirripèdes, les Balanes.

Variabilité

Le paysage est modelé par les conditions hydrodynamiques, et les ceintures végétales les plus denses se trouvent en milieu très abrité. C'est là aussi que peuvent arriver les surplus nutritifs apportés par les eaux douces. Ils favorisent l'apparition d'algues vertes éphémères qui viennent rompre la disposition habituelle en ceintures des algues brunes. Il en est de même en cas d'effluents toxiques.
La diversité est croissante vers les bas niveaux, où la présence des herbivores et des carnivores est régie par des rapports croissants de compétition et de prédation. Les animaux ont tendance à être plus largement répartis sur l'espace vertical que les algues. Ceci contribue à une forte variabilité du paysage.
Lorsque les courants de marée sont importants, les algues épiphytes peuvent se développer de façon considérable. En présence de roches tendres (calcaires crayeux, marnes, schistes, tourbe fossilisée...), une faune de bivalves perforants s'installe et limite le couvert végétal, si ce n'est les algues vertes éphémères.

Espèces "indicatrices"

Les espèces indicatrices sont disposées en ceintures, bien que certaines d'entre elles se répartissent sur plusieurs niveaux comme les éponges Halichondria panicea, Hymeniacidon sanguinea, les anémones Actinia equina et Anemonia viridis, les gastéropodes Patella vulgata, Monodonta lineata, Nucella lapillus..., ou encore certaines espèces d'oiseaux comme le Tournepierre à collier ou l'Huîtrier-pie (Haematopus ostralegus).
Ceinture à Pelvetia canaliculata avec le lichen Lichina confinis, le gastéropode Littorina saxatilis et les balanes Chthamalus montagui, C. stellatus... C'est à ce niveau que peuvent apparaître les algues éphémères Enteromorpha intestinalis, E. prolifera, Porphyra umbilicalis en absence de P. canaliculata.
Ceinture à Fucus spiralis (= platycarpus) avec les Littorines Littorina nigrolineata, L. rudis, L. neglecta, auxquelles peuvent se joindre d'autres gastéropodes Monodonta lineata et les Gibbula spp. (juvéniles), la Balane Elminius modestus.
Ceinture à Fucus vesiculosus et Ascophyllum nodosum.
La densité plus forte du couvert végétal favorise les herbivores Littorina littorea, L. mariae, Gibbula umbilicalis, G. pennanti, Patella vulgata, P. depressa tandis que la canopée permet l'installation des éponges, des anémones, des chitons, de l'algue verte Cladophora rupestris... En milieu dessalé Fucus ceranoides remplace F. vesiculosus.
Ceinture à Fucus serratus. La diversité s'amplifie et à l'algue brune s'associe des algues rouges : Mastocarpus stellatus, Corallina elongata, Osmundea pinnatifida, Lomentaria articulata... Le Gastéropode Gibbula cineraria est caractéristique de cette ceinture où de nombreuses espèces animales sont apparues. Les espèces épiphytes de F. serratus illustrent cette diversité croissante : l'hydraire Dynamena pumila, les bryozoaires Alcyonidium gelatinosum, A.hirsutum, Flustrellidra hispida, Electra pilosa, les ascidies Botryllus schlosseri, Aplidium pallidum et autres Didemnidés, les polychètes Spirorbis spp., des éponges...
Lorsque le sable en suspension est susceptible de décaper les F. serratus, apparaissent des paillassons d'une algue rouge Rhodothamniella floridula.
Dans le cas des roches tendres la faune perforante est composée de Barnea candida, Pholas dactylus, Pholadidea loscombiana, Lithophaga lithophaga (Datte de mer), de nombreuses espèces trouvent refuge dans les cavités ainsi créées.

Confusions possibles

La présence des algues brunes, aisément reconnaissables, ne laisse place à aucune ambiguïté.

Correspondances

Typologie ZNIEFF-Mer (1994) : II.5.1, II.5.2., II.5.3, II.5.4.
Typologie Marine Biotopes (1996) : MLR (17 faciès), SLR (15 faciès)
Typologie EUNIS (1999) : A1.2 / A1.3

Dynamique

Il peut exister une dynamique temporelle liée aux changements climatiques, ceux-ci influant sur la présence de certaines algues par rapport à d'autres.
Les peuplements de fucales se sont ainsi réduits depuis une vingtaine d'années.

Habitats associés ou en contact

Contact supérieur avec la roche supralittorale (fiche : 1170-1)
Contact inférieur avec la roche infralittorale en mode abrité ou très abrité (fiches : 1170-6 et 1170-7).
Contact latéral avec la roche médiolittorale en mode exposé (fiche : 1170-3).

Répartition géographique

L'habitat est présent sur tous les massifs rocheux du littoral à marée, la nature de la roche définissant des paysages différents.

Valeur écologique et biologique

Cet habitat a un caractère universel dans toutes les mers tempérées à marée. En outre, la composition du peuplement se relevant un peu partout très similaire, il n'apparaît pas original. L'importante production de macrophytes peut être en partie consommée sur place par les herbivores, mais elle est surtout exportée sous forme de détritus dans l'ensemble des eaux littorales et dans les aires avoisinantes, les secteurs meubles par exemple.

Tendances et menaces

Les fucophycées et l'ensemble des espèces animales de cet habitat sont des organismes robustes qui résistent bien aux agressions variées. Mais les apports de flux polluants par les eaux douces induisent une modification des ceintures au bénéfice des algues vertes éphémères et réduisent la biodiversité de la zone concernée.
Une régression des champs d'Ascophyllum nodosum est patente sur le littoral du nord-Finistère. Elle serait due a priori à une combinaison de facteurs : météorologie, exploitation, pollution.
La présence de détritus peut constituer localement une menace sérieuse.
Par contre, la fréquentation par l'homme de ces milieux peu hospitaliers reste minime.

Potentialités intrinsèques de production

Les algues dites "de rive" ont toujours fait l'objet d'exploitation par les riverains, elle s'est faite autrefois dans le cadre d'un droit coutumier, ce n'est aujoud'hui plus le cas. Il n'y a pas de gestion spécifique de la ressource en fucales du fait de la non-représentation des récoltants au sein des comités locaux de pêche. L'essentiel des espèces animales ne fait pas l'objet d'exploitation directe, à part le Bigorneau noir Littorina littorea et localement la Patelle Patella vulgata.

Modes de gestion recommandés

Surveillance de la qualité des eaux littorales et des apports terrigènes.
Mise en place d'une gestion de la ressource en fucales.

Axes de recherche

Il convient d'étudier l'impact de l'exploitation des fucales sur la population de Littorines (Littorina spp.).
Des indicateurs de bonne santé de cet habitat mériteraient d'être créés, et ce d'autant plus que la récolte d'algues alimentaires s'y développe.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)

BOURNERIAS M., POMEROL C. et TURQUIER Y., 1984 - Guides naturalistes des côtes de France, Delachaux & Niestlé, Neuchâtel.

CABIOCH J., FLOCH J.Y., LE TOQUIN A., BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., VERLAQUE M., 1992 - Guide des algues des mers d’Europe, Manche, Atlantique, Méditerranée. Ed. Delachaux et Niestlé, Paris, 231 p.

CASTRIC-FEY A., GIRARD-DESCATOIRE A., GENTIL F., DAVOULT D. et DEWARUMEZ J.-M., 1997 - Macrobenthos des substrats durs intertidaux et subtidaux. In DAUVIN J.-C. (éd.), 1997 : 83-95

CONNOR D.W., BRAZIER D.P., HILL T .O., HOLT R.H.F., NORTHEN K.O. et SANDERSON W.G., 1996 - Marine Nature Conservation Review : marine biotopes. A working classification for the British Isles. Version 96.7., Peterborough, Joint Nature Conservation Commitee. 340 p.

DAUVIN J.C., BELLAN G., BELLAN-SANTINI D., CASTRIC A., COMOLET-TIRMAN J., FRANCOUR P., GENTIL F., GIRARD A., COFAS S., MAHÉ C., NOËL P. et DE REVIERS B., (edit.), 1994 - Typologie des ZNIEFF-Mer, liste des paramètres et des biocénoses des côtes françaises métropolitaines. 2ème Edition. Collection Patrimoines Naturels. Secrétariat de la Faune et la Flore/M.N.H.N., 12 : 1-64.

DE BEAUCHAMP P., 1914 - Les grèves de Roscoff. Lhomme ed., Paris, 270 p.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.