Logos SINP

ZNIEFF 910009566
Plaine de Béziers-Vias

(n° régional : 00003044)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 606

Centroïde calculé : 43.3288435810142° - 3.37043510131678°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

Le contexte général de déprise viticole est plutôt favorable au développement d'une nouvelle mosaïque de milieux agricoles et naturels. Il offre ainsi des opportunités pour restaurer des zones humides temporaires et des milieux herbacés au sein des parcelles de cultures viticoles.

Les axes routiers et les aménagements lourds existant (TGV, Zone d'Aménagement Concertée...) fragmentent les habitats. En outre, la future extension de l'aéroport, en provoquant une augmentation du trafic (routier et aérien), accentuerait les menaces pesant sur ce patrimoine.

Se développant sur des sols pauvres en nutriments (milieux oligotrophes), les communautés amphibies sont très sensibles à l'apport d'éléments nutritifs, conduisant à l'enrichissement excessif du milieu (eutrophisation). Une attention particulière devra être portée à l'eau alimentant les mares. Le drainage leur est également préjudiciable.

Etant donné l'importance de la mosaïque de milieu pour le maintien des populations d'Outarde canepetière et des autres espèces d'oiseaux insectivores, il faudra privilégier le développement d'un territoire à vocation plurielle (naturelle et viticole) avec le maintien des communautés amphibies. Pour atteindre cet objectif, on favorisera la diversification des cultures et des parcelles agricoles de petites surfaces (réserver 15 % de milieux herbacés dans l'assolement).

De manière à éviter la destruction directe des oisillons d'Outarde, il faudra veiller à faucher les pelouses de l'aéroport avant le 1er mai et après le 15 juin.

Afin d'augmenter les ressources alimentaires végétales et en insectes dont se nourrissent les Outardes, il sera intéressant de privilégier un enherbement interrang permanent dans les vignes, une gestion des friches de plus de 5 ans par gyrobroyage, des cultures de légumineuses, et des pratiques culturales sans apports d'engrais et de phytosanitaires.

Enfin, pour conserver les communautés végétales amphibies, il est nécessaire de s'assurer du maintien des dépressions locales où s'accumule l'eau de manière temporaire et d'éviter l'envahissement de ces dépressions par des ligneux ou autres plantes envahissantes.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
32 - Site classé selon la loi de 1930
61 - Zone de Protection Spéciale (Directive Oiseaux)
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
14 - Amphibiens
15 - Reptiles
16 - Oiseaux
42 - Floristique
45 - Ptéridophytes
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible