Logos SINP

ZNIEFF 910030386
Etang de la Capelle

2ème génération

(n° régional : 00002121)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de procédure : Nouvelle zone

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 120

Centroïde calculé : 44.04518771° - 4.54388166°

Carte de localisation

Facteurs d'évolution de la zone
Facteurs d'évolution de la zone Commentaires
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
Aucune information disponible
Du fait de son fonctionnement hydrologique naturel, l'étang de la Capelle reçoit les argiles et limons lessivés par les eaux de ruissellement du bassin versant. Toute cette matière accumulée dans le fond de la dépression constitue un sol très profond et particulièrement fertile. Depuis longtemps, les agriculteurs viennent puiser dans cette réserve afin d'amender les terres agricoles périphériques, sur des sols de nature sèche et rocailleuse. Cette pratique traditionnelle a certainement contribué à ralentir l'atterrissement naturel de l'étang et a sans doute joué un rôle important dans le fonctionnement de l'étang et le développement des populations animales et végétales qui peuplent la zone.
Les cortèges végétaux des marges temporairement inondées sont directement influencés par le type d'activité agricole exercé : pâturage, fauche, culture céréalière, viticulture (...) tandis que les végétations aquatiques sont étroitement liées à la qualité physico-chimique de l'eau.
Certaines pratiques agricoles actuelles peuvent donc représenter un risque pour le patrimoine floristique (mais aussi faunistique) de la ZNIEFF :

 - risques de mise en cultures des berges inondables (cultures céréalières, melon...) et donc de destruction de diverses stations de plantes rares et menacées ;
 - risques de pollutions par les effluents ;
 - risques liés aux pâturages (si l'activité est intensive ou constante au cours de l'année) : piétinement, défoncement des sols, eutrophisation, affouragement... ;
 - risques de modification des régimes hydrauliques (pompages d'eau pour l'irrigation, maintien artificiel des surfaces en eau pour la pisciculture...

La pêche de loisir est bien développée sur l'étang, ce qui se traduit par la création et l'entretien de canaux et de petits plans d'eau permanents, ainsi que l'empoissonnement du milieu. Cette dernière pratique contribue sans doute à limiter, par prédation, le développement des cortèges d'amphibiens sur l'étang.

Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
31 - Site inscrit selon la loi de 1930
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible