Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Référentiel habitats (HABREF)

Typologies d’habitats ou de végétations

INPN - Les référentiels Habitats - Typologies phytosociologiques sigmatistes

Territoire concerné

France métropolitaine

Présentation

Le Prodrome des végétations de France est le référentiel typologique national pour la phytosociologie sigmatiste. Il classe les groupements végétaux dans un système hiérarchique à 8 niveaux (de la classe à la sous-association) qualifié de synsystème phytosociologique.

Élaborée sous l'égide de la Société française de phytosociologie, la première version du Prodrome (ou PVF1, Bardat et al., 2004) présente, pour la France métropolitaine, un synsystème des unités supérieures de végétation (de la classe à la sous-alliance). Sa déclinaison au niveau association (ou PVF2) a été lancée en 2006 afin de poursuivre le travail réalisé entre 1996 et 2004 (Bioret & Royer, 2009 ; Bioret et al., 2013). De l'ordre de 87 classes et de 2800 associations sont à traiter.

La déclinaison du Prodrome s'organise classe par classe autour d’un responsable coordonnant la déclinaison au niveau national. Si le responsable le juge opportun, les synthèses peuvent être élargies au niveau européen.

Chaque classe comporte :

  • une présentation synthétique comportant les informations sur les unités supérieures et un listing des associations par alliance (ou sous-alliance) ;
  • une présentation détaillée des associations en 12 rubriques (dans le cas de synthèses supranationales, seules les associations présentes ou à rechercher en France sont concernées par ce second volet) : nom complet de l’association, synonymes, unités supérieures, type nomenclatural, physionomie, combinaison d’espèces caractéristique, synécologie, variations, synchorologie, axes à développer, correspondances avec les classifications d’habitats européennes et références bibliographiques ;
  • un ou plusieurs tableaux synthétiques.

Cliquez pour découvrir le schéma méthodologique du programme

Le Prodrome des végétations de France (PVF1) a servi de cadre pour les correspondances phytosociologiques des Cahiers d'habitats (Bensettiti et al., 2001-2005). Ces derniers présentent en effet de manière détaillée les habitats d'intérêt communautaire présents en France et précisent les associations végétales concernées par chaque habitat. Celles-ci ayant été replacées au sein du Prodrome des végétations de France (PVF1), l'ensemble constitue la typologie des unités phytosociologiques des Cahiers d'habitats.

De manière complémentaire au Prodrome, un synopsis des communautés bryophytiques pour la France métropolitaine a été publié en 2002 (Bardat & Hauguel, 2002 ; Bardat, 2003).

Au niveau européen, il existe une classification phytosociologique (Rodwell et al., 2002 puis Mucina et al., 2016) pour les unités supérieures de végétation (de la classe à l'alliance). Elle concerne les communautés de plantes vasculaires, de bryophytes, de lichens et d'algues. Parallèlement, une classification des communautés bryophytiques a été publiée jusqu'au niveau des sous-associations (Marstaller, 2006).

Évolution

Les déclinaisons des classes du PVF2 sont publiées au fur et à mesure de leur rédaction dans le Journal de Botanique de la Société botanique de France, Acta Botanica Gallica ou les Documents phytosociologiques (liste complète des publications). Le Prodrome n’est cependant pas un référentiel figé, l'évolution des connaissances est prise en compte, notamment par la publication d'addenda.

Le synopsis bryosociologique n’a fait l'objet d'aucune mise à jour.

Liens

Arbre hiérarchique du PVF1

Arbre hiérarchique du PVF2

Arbre hiérarchique du synopsis bryosociologique

Arbre hiérarchique des unités phytosociologiques des Cahiers d'habitats

Arbre hiérarchique de la classification phytosociologique européenne (2002)

Arbre hiérarchique de la classification bryosociologique européenne (2006)

Télécharger les tables des typologies

Télécharger les tables des correspondances

Textes et tableaux des synthèses par classe de la déclinaison du prodrome

Société française de phytosociologie


Références

Bardat J., Bioret F., Botineau M., Boullet V., Delpech R., Géhu J.-M., Haury J., Lacoste A., Rameau J.-C., Royer J.-M., Roux G. & Touffet J., 2004. Prodrome des végétations de France. Coll. Patrimoines naturels, 61. Muséum national d'histoire naturelle, Paris, 171 p.

Bioret F. & Royer J.-M., 2009. Présentation du projet de déclinaison du Prodrome des végétations de France. J. Bot. Soc. Bot. France, 48 : 47-48.

Bioret F., Gaudillat V. & Royer J.-M., 2013. The Prodrome of French vegetation: a national synsystem for phytosociological knowledge and management issues. Plant Sociology, 50 (1) : 17-21.

Gaudillat V. & Louvel J., 2014. Déclinaison du Prodrome des végétations de France : Organisation et consignes de rédaction. Muséum national d'Histoire naturelle, Service du patrimoine naturel, Paris, 21 p.

Bardat J. & Hauguel J.-C., 2002. Synopsis bryosociologique pour la France. Cryptogamie, Bryologie, 23 (4) : 279-343.

Bardat J., 2003. Compléments méthodologiques au synopsis bryosociologique pour la France. Cryptogamie, Bryologie, 24 (1) : 71-73.

Marstaller R., 2006. Syntaxonomischer Konspekt der Moosgesellschaften Europas und angrenzender Gebiete. Haussknechtia, 13 : 1-192.

Mucina L., Bültmann H., Dierßen K., Theurillat J.-P., Raus Th., Čarni A., Šumberová K., Willner W., Dengler J., Gavilán García R., Chytrý M., Hájek M., Di Pietro R., Iakushenko D., Pallas J., Daniëls F.J.A., Bergmeier E., Santos Guerra A., Ermakov N., Valachovič M., Schaminée J.H.J., Lysenko T., Didukh Y.P., Pignatti S., Rodwell J.S., Capelo J., Weber H.E., Solomeshch A., Dimopoulos P., Aguiar C., Hennekens S.M. & Tichý L., 2016. Vegetation of Europe: hierarchical floristic classification system of vascular plant, bryophyte, lichen, and algal communities. Applied Vegetation Science, 19 (Suppl. 1) : 3-264.

Rodwell J.S., Schaminée J.H.J, Mucina L., Pignatti S., Dring J. & Moss D., 2002. The Diversity of European Vegetation. An overview of phytosociological alliances and their relationships to EUNIS habitats. Report EC-LNV nr. 2002/054, Wageningen, 168 p.

INPN - Les référentiels Habitats - Typologies phytosociologiques synusiales

Territoire concerné

Monde

Présentation

La Base phytosociologique synonymique de la végétation vasculaire du Monde, au niveau association (Baseveg) est le référentiel typologique pour la phytosociologie synusiale. Il a été développé par Philippe Julve dans le cadre de son programme permanent de recherche CATMINAT (« Catalogue des Milieux Naturels »).

La base de données baseveg comprenait initialement toutes les unités phytosociologiques (des classes aux associations) se rencontrant en France, ainsi que leurs synonymes. Elle a ensuite été étendue au Monde. Diverses informations sont associées aux syntaxons : code CATMINAT hiérarchisé, dénomination vernaculaire, chorologie mondiale, répartition connue en France, physionomie, écologie, dynamique, chorologie départementale, etc. Baseveg comporte 449 classes et 14 587 associations (état au 23/07/2019). Les données de baseveg sont consultables via le site eVeg.

Trois autres bases de données sont consacrées aux groupements végétaux de bryophytes (basebryo), de lichens (baselich) et d’algues (basealg).

Évolution

Référentiel connaissant des évolutions, mais sans régularité dans les mises à jour.

Liens

Projet CATMINAT

Site eVeg (végétations d'Europe)

Références

Julve Ph., 1998 ff. Baseveg. Index phytosociologique synonymique de la végétation mondiale. Version du 23/07/2019. Programme CATMINAT.

Julve Ph., 2002 ff. Basebryo. Base de données des végétations bryophytiques de France. Version du 12/02/2018. Programme CATMINAT.

Julve Ph., 2017. Baselich. Base de données européenne des végétations lichéniques. Version du 04/04/2017. Programme CATMINAT.

Julve Ph., 2018. Basealg. Synopsis phytosociologique des communautés d’algues. Version du 08/12/2016. Programme CATMINAT.

INPN - Les référentiels Habitats - Habitats marins métropolitains

Territoire concerné

France métropolitaine

Présentation

Le référentiel national des habitats marins benthiques est composé de deux typologies : une relative aux biocénoses de Méditerranée et l’autre concernant les habitats de la Manche, de la Mer du Nord et de l’Atlantique. Il a été établi en synthétisant les typologies existantes (régionales, nationales et internationales) et en les complétant par les connaissances nouvellement acquises. Sa création et sa consolidation, coordonnées par l'UMS PatriNat, bénéficient de la participation de nombreux experts scientifiques benthologues des Universités, du CNRS, de l' IFREMER, du RESOMAR et du MNHN ainsi que des groupements scientifiques impliqués dans l’étude, le suivi et la gestion du milieu marin. Ce référentiel national définit un langage commun facilitant la mise en œuvre des politiques publiques de conservation et permet d’inventorier les habitats marins présents en France métropolitaine. Son utilisation est préconisée pour l’ensemble des programmes ayant trait à la conservation des habitats marins à l’échelle nationale. Il sert également de support pour établir le point de vue français ainsi que les propositions de modifications et d’ajouts au référentiel européen des habitats EUNIS (pour le domaine marin).

Les rapports ci-dessous fournissent plus d’informations sur ces deux typologies dont les principes et définitions retenus, leur méthode de construction et leurs lacunes.

Évolution

Le référentiel national est paru en 2011 pour la typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée, en 2013 pour celle des habitats marins benthiques de la Manche, de la Mer du Nord et de l'Atlantique. Ce référentiel est amené à évoluer pour prendre en compte de nouvelles connaissances. Ainsi, ces deux typologies ont été mises à jour, respectivement, en 2014 et 2015 puis 2019, notamment suite à l'acquisition d'informations sur les habitats de l'étage bathyal et à l'actualisation du référentiel européen EUNIS.

La description de chaque unité de la typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée a été initiée et actuellement 115 fiches descriptives sont disponibles. Elles se basent sur les informations disponibles lorsqu'elles existent (principalement Pérès & Picard, 1964 ; Bellan-Santini et al., 1994 ; Bensettiti et al., 2004 et PNUE/PAM/CAR/ASP, 2007), ou ont été entièrement rédigées puis validées par des experts benthologues. Depuis la version 2 de cette typologie, 4 unités ont été enlevées par manque de preuve de leur existence.

La précédente typologie consacrée à l’ensemble des biocénoses marines présentes sur les côtes de France métropolitaine avait été élaborée en 1994 par Dauvin et collaborateurs. Sa création avait été coordonnée par le MNHN dans le cadre du programme ZNIEFF-Mer. Elle a été utilisée pour la construction du référentiel national et est téléchargeable dans la partie Documentation.

Liens

Arbre hiérarchique des Biocénoses benthiques de Méditerranée

Arbre hiérarchique des Habitats marins benthiques d'Atlantique

Télécharger les tables des typologies

Télécharger les tables des correspondances

Références

Michez N., Dirberg G., Bellan-Santini D., Verlaque M., Bellan G., Pergent G., Pergent-Martini C., Labrune C., Francour P. & Sartoretto S., 2011. Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée, Liste de référence française et correspondances. Rapport SPN 2011 - 13, MNHN, Paris, 48 p.

Michez N., Aish A., Hily C., Sauriau P.-G., Derrien-Courtel S., de Casamajor M.-N., Foveau A., Ruellet T., Lozach S., Soulier L., Popovsky J., Blanchet H., Cajeri P., Bajjouk T., Guillaumont B., Grall J., Gentil F., Houbin C. & Thiébaut E., 2013. Typologie des habitats marins benthiques français de Manche, de Mer du Nord et d'Atlantique : Version 1. Rapport SPN 2013 - 9, MNHN, Paris, 32 p.

Michez N., Fourt M., Aish A., Bellan G., Bellan-Santini D., Chevaldonné P., Fabri M.-C., Goujard A., Harmelin J.-G., Labrune C., Pergent G., Sartoretto S., Vacelet J. & Verlaque M., 2014. Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée Version 2. Rapport SPN 2014 - 33, MNHN, Paris, 26 p.

Michez N., Bajjouk T., Aish A., Andersen A. C., Ar Gall E., Baffreau A., Blanchet H., Chauvet P., Dauvin J.-C., De Casamajor M.-N., Derrien-Courtel S., Dubois S., Fabri M.-C., Houbin C., Le Gall L., Menot L., Rolet C., Sauriau P.-G., Thiebaut E., Tourolle J. & Van den Beld I., 2015. Typologie des habitats marins benthiques de la Manche, de la Mer du Nord et de l’Atlantique Version 2. Rapport SPN 2015 - 45, MNHN, Paris, 61 p.

Michez N., Thiébaut E., Dubois S., Le Gall L., Dauvin J.C., Andersen A. C., Baffreau A., Bajjouk T., Blanchet H., de Bettignies T., de Casamajor M.-N., Derrien-Courtel S., Houbin C., Janson A.-L., La Rivière M., Lévèque L., Menot L., Sauriau P.G., Simon N., Viard F., 2019. Typologie des habitats marins benthiques de la Manche, de la Mer du Nord et de l'Atlantique. Version 3. UMS PatriNat, Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 52 p.

INPN - Les référentiels Habitats - Habitats marins d'outre-mer

Territoire concerné

Saint-Pierre-et-Miquelon, Antilles, Guyane, La Réunion, Mayotte, Îles Éparses, Wallis-et-Futuna et Nouvelle-Calédonie, Clipperton.

Présentation

Une revue des référentiels typologiques et cartographiques des végétations et habitats s.l. terrestres de l'outre-mer français a été menée en 2016 (Poncet et al., 2016). Chaque territoire d'outre-mer dispose d'au moins une typologie traitant des habitats et/ou des végétations.

Muller et Etcheberry (2006) ont proposé une esquisse de typologie des habitats de Saint-Pierre-et-Miquelon comportant 36 habitats élémentaires. De manière à en faciliter l'exploitation, cette typologie a été intégrée à la classification des habitats du Paléarctique, qui a été légèrement adaptée pour l'occasion (Muller et al., 2011).

Les Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélemy et Saint Martin) et la Guyane disposent chacune d'une typologie des habitats issue de la Typologie provisoire des habitats naturels des départements d'Outre-mer français (Hoff (coord), 1997), dont elles ont repris les habitats présents sur leurs territoires, soit respectivement 507 et 535 habitats. Les Antilles s.l. (territoires étrangers inclus) disposent d'une typologie des végétations issue d’un document de synthèse qui traite de l’ensemble de la zone Caraïbe (Areces-Mallea et al., 1999) ; 151 postes typologiques concernent les îles françaises parmi les 574 de ce référentiel. À noter qu'un certain nombre de postes typologiques de ce référentiel ne sont pas indiqués comme « présents » dans les Antilles françaises par manque d’information.

La Guadeloupe dispose d’une typologie des compartiments écologiques (partiellement basée sur les principes de la phytosociologie paysagère (Rousteau et al., 1996), qui se décline en 69 postes et qui est accompagnée d'une carte écologique. Les auteurs se sont appuyés sur l'exploitation statistique de nombreux relevés de végétations forestières et sur leur expertise pour construire la typologie. Elle couvre la majorité des îles de Guadeloupe (Basse-Terre, Grande-Terre, Les Saintes, La Désirade et Marie-Galante), seules les îles de la Petite terre et quelques îlots (îlet Fajou, îlet à Kahouane, etc.) ne sont pas concernés par ce référentiel.

La Martinique dispose d'une typologie de végétations basée sur les principes de la phytosociologie paysagère (Portecop, 1979) qui se décline en 81 postes et qui est accompagnée d’une carte écologique réalisée au 1/75 000. L'auteur propose un découpage de l'ensemble du territoire en compartiments écologiques dans lesquels ne peut s'exprimer qu'une seule série de végétation dont il identifie le climax ou paraclimax par des types forestiers matures et décrit les stades précédents (prairies, savanes, fourrés, etc.) comme des faciès de dégradation de la forêt en relation dynamique les uns avec les autres.

La Guyane dispose d'une typologie des habitats forestiers (Guitet et al., 2015). Les auteurs se sont basés sur la typologie de Hoff (2001) dont ils font évoluer la classification des types forestiers en proposant 41 postes typologiques imbriqués hiérarchiquement dans trois niveaux. La typologie est accompagnée d'un document cartographique (carte prédictive des habitats forestiers de Guyane) qui reprend 20 postes et couvre l'ensemble de la Guyane.

La Réunion dispose de deux référentiels typologiques traitant des habitats :
1) un premier intitulé Typologie des milieux naturels et des habitats de La Réunion (Strasberg et al., 2000, rév. 2010) qui est basé sur CORINE biotopes et pour lequel des codes ont été créés lorsque les habitats de La Réunion ne correspondaient pas aux postes de cette typologie (note : pour partie, ces nouveaux codes et habitats sont tirés de la Typologie provisoire des habitats naturels des départements d'outre-mer français (Hoff (coord.), 1997)). Cette classification des habitats de La Réunion comporte 341 habitats.
2) un second plus récent réalisé par le Conservatoire botanique national de Mascarin intitulé Typologie descriptive des habitats naturels et semi-naturels de La Réunion (Lacoste et al., 2017) qui est une évolution du référentiel précédent (Strasberg et al., 2000) dans lequel les auteurs listent 409 postes typologiques.

Mayotte dispose d’une typologie des habitats intitulée Typologie des milieux naturels et des habitats terrestres et littoraux de Mayotte (Boullet, 2005). Cette typologie constitue à la fois une extension du Code CORINE biotopes « DOM » (Hoff (coord.), 1997) au territoire de Mayotte et une évolution puisque les postes typologiques sont pourvus d'informations descriptives (contrairement au référentiel précité). L'auteur propose une typologie hiérarchisée basée sur la classification de la végétation (ex : végétation herbacée, végétation arbustive, etc.) et divisée en huit domaines principaux (ex : littoral, eaux non marines, etc.) qui se décline en 449 postes.

Les Îles Éparses disposent d'une typologie provisoire réalisée par Boullet & Hivert (2018) portant sur les habitats. Ce référentiel, constitué de 90 postes, est provisoirement limité aux unités typologiques des niveaux 1 à 3 et sera prochainement complété par une mise à jour.

Wallis-et-Futuna et la Nouvelle-Calédonie disposent d'une typologie commune qui porte sur les végétations et se base sur les méthodes de classification phytosociologique des unités. Cette typologie est constituée de 394 postes et se base sur la compilation de trois publications : Hoff et al. (1983) qui porte sur les groupements végétaux rudéraux et anthropiques de Nouvelle-Calédonie ; Hoff & Brisse (1990) qui porte sur les groupements végétaux de Wallis-et-Futuna, à l'exception des forêts de moyenne altitude ; Hoff (1993) où l'auteur propose un synsystème préliminaire commun aux deux territoires. Cette typologie n'est donc pas exhaustive à l'échelle de ces deux territoires.

Clipperton dispose d'une typologie portant sur ses groupements végétaux terrestres et marins (flore vasculaire et algues) qui se base sur une approche phytosociologique mais dont les unités ne sont pas structurées selon cette méthode. Cette classification comporte 30 postes et a été réalisée par Sachet (1962) avec le matériel collecté en 1958 dans le cadre de l'année de géophysique internationale.

Évolution

Selon Muller et Etcheberry, l’esquisse de typologie des habitats de Saint-Pierre-et-Miquelon constitue un document de travail encore non finalisé et destiné à être amélioré. Un premier travail d'approfondissement, relatif aux landes basses à Diapensia lapponica, a été réalisé par Muller en 2008.

La typologie des habitats de La Réunion de Strasberg et collaborateurs a été révisée en 2010 par Picot et Saliman. Par la suite, elle a été reprise et complétée par des informations descriptives succinctes sur les habitats. Ce travail a conduit à l'édition de la Typologie descriptive des habitats naturels et semi-naturels de La Réunion (Lacoste et al., 2014). Des « Cahiers d'habitats » complètent cette typologie en apportant des informations détaillées sur chaque habitat.

Quelques modifications ont été apportées à certaines de ces typologies suite à des propositions d'experts locaux formulées dans le cadre de l'établissement des listes d'habitats susceptibles de faire l'objet d'un arrêté de protection d'habitat naturel (APHN).

Liens

Arbre hiérarchique des habitats de Saint-Pierre-et-Miquelon

Arbre hiérarchique des végétations des Caraïbes

Arbre hiérarchique des habitats des Antilles

Arbre hiérarchique des compartiments écologiques de Guadeloupe

Arbre hiérarchique des végétations de la Martinique

Arbre hiérarchique des habitats de la Guyane

Arbre hiérarchique des habitats forestiers de Guyane

Arbre hiérarchique des habitats naturels et semi-naturels de La Réunion (2017)

Arbre hiérarchique des habitats de la Réunion (2000, rév. 2010)

Arbre hiérarchique des habitats de Saint-Pierre-et-Miquelon

Arbre hiérarchique des habitats de Mayotte

Arbre hiérarchique des habitats des Îles Éparses

Arbre hiérarchique des végétations de Wallis-et-Futuna et de Nouvelle-Calédonie

Arbre hiérarchique des groupements végétaux de Clipperton

Télécharger les tables des typologies

Références

Poncet R., Gaudillat V., Touroult V. & Poncet L., 2016. Revue des typologies et cartographies de végétations et habitats terrestres d'Outre-mer : recencement, évaluation et synthèse. Rapport SPN-MNHN 2016-101. Muséum national d'Histoire naturelle, Service du patrimoine naturel, Paris, 228 p

Muller S. & Etcheberry R., 2006. Annexe 3. Esquisse de typologie des habitats naturels de flore de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon. In Muller S., Conservation de la biodiversité à Saint-Pierre et Miquelon. Rapport de mission dans l’archipel du 15 au 29 juillet 2006. MEDD-Université P. Verlaine, Metz, 34 p.

Muller S., Etcheberry R., Urtizbéréa F. & Gaudillat V., 2019. Typologie des habitats de Saint-Pierre et Miquelon intégrés à la classification des habitats du Paléarctique. Université P. Verlaine, Metz, UMS PatriNat, Paris.

Areces-Mallea A. E., Weakley A. S., Li X., Sayre R. G., Parrish J. D., Tipton C. V. & Boucher T., 1999. A Guide to Carribbean Vegetation Types : Preliminary Classification System and Description. The Nature Conservancy, Arlington, VA, 166p.

Hoff M. (coord.), 1997. Typologie provisoire des habitats naturels des départements d'outre-mer français, basée sur CORINE biotopes et la « Classification of Palaearctic habitats » du Conseil de l'Europe. SPN-IEGB-MNHN, Paris, 40 p.

Hoff M., 2001. Liste des habitats naturels de Guyane. Herbier de l'université de Strasbourg.

Rousteau A, Portécop J. & Rollet B., 1996. Carte écologique de la Guadeloupe. ONF, Université des Antilles et de la Guyane, Parc national de la Guadeloupe, 36p. + 1 carte.

Portecop J., 1979. Phytogéographie, cartographie écologique et aménagement dans une île tropicale : le cas de la Martinique. Documents de cartographie écologique, 21 : 1-78 + 1 carte.

Guitet S., Brunaux O., Granville J.-J., Gonzales S., Richard-Hansen C. & Sabatier D., 2015. Catalogue des habitats forestiers de Guyane. ONF / Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement Guyane, Cayenne, 120 p.

Strasberg D., Dupont J. & Rameau J.-C., 2000. Typologie des Milieux Naturels et des Habitats de La Réunion. DIREN Réunion / Université de la Réunion, 27 p.

Lacoste M., Delbosc P. & Picot F., 2017. Typologie descriptive des habitats naturels et semi-naturels de La Réunion, version Janvier 2017. Conservatoire botanique de Mascarin, Saint-Leu, 137 p

Boullet V., 2005. Typologie des milieux naturels et des habitats terrestres et littoraux (supralittoral, médiolittoral pro parte) de Mayotte. In Rolland R. & Boullet V. (coords), 2005. Mayotte Biodiversité et évaluation patrimoniale. Contribution à la mise en œuvre de l'inventaire ZNIEFF, pp 44‐67.

Boullet V. & Hivert J., 2018. Typologie systémique des habitats terrestres et littoraux des îles Éparses. Version 2-3 octobre 2018.

Hoff M., Brisse H. & Grandjouan G., 1983. La végétation rudérale et anthropique de la Nouvelle-Calédonie et des Îles Loyauté (Pacifique Sud). Colloques phytosociologiques, XII : 179-248.

Hoff M. & Brisse H., 1990. Contribution à l'étude des groupements végétaux des Îles Wallis et Futuna. Documents phytosociologiques, XII : 19-76.

Hoff M., 1993. Liste préliminaire des unités syntaxonomiques de Guyane française, de Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna. Colloques phytosociologiques, XXII : 663-688.

Sachet M.-H., 1962. Flora and vegetation of Clipperton Island. Proceedings of the California Academy of Sciences, Fourth Series 10: 249-307.

INPN - Les référentiels Habitats - Habitats terrestres d'outre-mer

Territoire concerné

Antilles, Guyane, îles Éparses, La Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon.

Géomorphologie des récifs coralliens : Monde (territoires avec des récifs coralliens) ; pour la France sont concernés les territoires suivants : Clipperton, Guadeloupe, La Réunion, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, TAAF (Îles Éparses), Wallis et Futuna.

Présentation

Pour les départements d'outre-mer, une typologie des habitats marins a été construite en se basant sur les habitats identifiés par Guillaume et collaborateurs (1997) élaborée pour aider à la mise en œuvre de l'inventaire des ZNIEFF-Mer. Par rapport à ce document original, la structure a été modifiée et se compose de trois niveaux hiérarchiques. Le premier niveau distingue les zones géographiques. Le second niveau correspond à une combinaison de deux paramètres : le substrat et l'étagement. Enfin, au troisième niveau apparaissent les biocénoses. Une nouvelle codification a également été créée. Une liste de paramètres servant à décrire les biocénoses a été établie. Chacun de ces paramètres a été renseigné en utilisant les informations contenues dans Guillaume et collaborateurs (1997) ou à l'aide de la bibliographie.

À l'échelle mondiale, une typologie géomorphologique des récifs coralliens a été réalisée à la demande de l'Initiative Française pour les Récifs Coralliens (IFRECOR) à l'aide d'un financement du Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire. Cette typologie est un produit du projet Millennium Coral Reef Mapping initié en 2001 par l’Institute for Marine Remote Sensing (IMaRS) de l’University of South Florida (USF) aux États-Unis, et poursuivi en 2004 par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à Nouméa. Le système hiérarchique comprend plusieurs niveaux. La première dichotomie distingue les récifs continentaux des récifs océaniques. Ces grands types de récifs se scindent ensuite en grands complexes récifaux qui se décomposent eux-mêmes en blocs en fonction de leur géomorphologie, de leurs positions et de leurs structures. Ces éléments de niveau 3 sont eux-mêmes constitués de combinaisons diverses d’unités géomorphologiques élémentaires, dites de niveau 4. La combinaison, unique, d’informations des niveaux 1 à 4 procure la classification finale, dite de niveau 5.

Dans le cadre de l'établissement des listes d'habitats susceptibles de faire l'objet d'un arrêté de protection d'habitat naturel (APHN), une synthèse des connaissances existantes a été réalisée. Elle a conduit à la production de nouvelles typologies pour les habitats marins de Guyane, des Îles Éparses, de Mayotte, de Saint-Pierre-et-Miquelon, ou à l'ajout de quelques habitats manquants dans des typologies existantes (Antilles, La Réunion).

Évolution

La typologie des habitats marins des départements d’outre-mer constitue une version actualisée de celle élaborée par Guillaume et collaborateurs (1997). Elle est amenée à évoluer avec l'acquisition de nouvelles connaissances. Vu la complexité des habitats marins d'outre-mer, elle ne peut pas être considérée comme exhaustive. Dans le cadre de l'inventaire des Znieff marines de La Réunion, des études de terrain ont été menées récemment par le GIE MAREX et ont conduit à l'identification de 19 nouveaux habitats pour ce territoire qui sont venus enrichir la typologie.

À cet égard, deux travaux préliminaires sur les habitats récifaux ont été menés par l’IFRECOR et le Service du patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle. Une proposition de typologie basée sur la géomorphologie a été élaborée pour le Pacifique Sud (2011). La seconde proposition de typologie d’habitats, à la fois biocénotique et géomorphologique (2012) se focalisait sur l’île d’Europa (Îles Éparses). Ces deux travaux sont téléchargeables dans la partie Documentation.

Liens

Arbre hiérarchique des habitats marins des départements d'outre-mer

Arbre hiérarchique des habitats marins de Saint-Pierre-et-Miquelon

Arbre hiérarchique des habitats marins de Guyane

Arbre hiérarchique des habitats marins de Mayotte

Arbre hiérarchique des habitats marins des Îles Éparses

Arbre hiérarchique de la typologie géomorphologique des récifs coralliens

Télécharger les tables des typologies

Références

Andréfouët S., Chagnaud N., Chauvin C. & Kranenburg C.J., 2008. Atlas des récifs coralliens de France Outre-mer. Centre IRD de Nouméa, 153 p.

INPN - Les référentiels Habitats - Classifications d'habitats européennes

Territoire concerné

Europe et domaine Paléarctique.

Présentation

La typologie CORINE biotopes (Devillers et al., 2001) est un système hiérarchisé de classification des habitats européens élaboré dans le cadre du programme CORINE (Coordination of Information on the Environment). L'objectif était d'identifier et de décrire les biotopes d'importance majeure pour la conservation de la nature au sein de la Communauté européenne. Afin de faciliter son usage, elle a fait l'objet d'une traduction en français (Bissardon et al., 1997).

Cette typologie comporte 2 584 habitats dont 1 486 sont présents ou à rechercher en France (état au 19/07/2019). Ils sont répartis en 7 grandes familles de milieux telles que les habitats littoraux et halophiles et les forêts. Les habitats naturels et semi-naturels sont plus ou moins détaillés selon les cas, mais avec une précision accrue pour les habitats considérés comme ayant un fort intérêt patrimonial en Europe. Les autres habitats (Terres agricoles et paysages artificiels) sont traités plus sommairement. La typologie s'appuie largement sur la classification phytosociologique, mais intègre également d'autres paramètres comme la dominance d'une espèce ou la localisation géographique.

Reprenant le même système hiérarchique, la classification des habitats du Paléarctique (Devilliers & Devilliers-Terschuren, 1996 ; Devillers et al., 2001) étend la classification CORINE biotopes à l'ensemble du domaine Paléarctique, tout en mettant plus particulièrement l'accent sur les habitats des pays membres du Conseil de l'Europe. Elle comporte 6228 habitats répartis en 9 grandes familles de milieux.

Élaborée sous l'égide de l'Agence européenne de l'environnement la classification des habitats EUNIS (European Nature Information System) est une des typologies faisant référence au niveau européen. Il s'agit d'un système hiérarchisé de classification des habitats européens construit principalement à partir de la typologie CORINE biotopes et de son successeur, la classification des habitats du Paléarctique. Par rapport à ces deux typologies, la classification EUNIS se caractérise par une restructuration des niveaux 1 à 3 et un important développement de la partie consacrée aux habitats marins, sur la base du JNCC's Marine Habitat Classification for Britain and Ireland et des typologies d'habitats développées dans le cadre des conventions marines de Barcelone et HELCOM. Les habitats terrestres de niveau plus fin sont généralement repris de la classification des habitats du Paléarctique. À défaut d'édition française, des traductions, limitées aux habitats présents en France, ont été réalisées (habitats terrestres et d'eau douce : Louvel et al., 2013 ; habitats marins : Bajjouk et al., 2015a, b).

Sa version 2012 comporte 5 282 habitats répartis en 10 grands types de milieux. 2 541 habitats EUNIS sont considérés présents ou à rechercher en France (état au 12/12/2016).

Évolution

La typologie CORINE biotopes n'a fait l'objet d'aucune version officielle postérieure à sa publication.

La classification des habitats du Paléarctique a fait l'objet de plusieurs mises à jour jusqu'en 2001.

Une révision de la classification EUNIS a été initiée en 2012. Pour les habitats terrestres, elle se fonde notamment sur l'analyse de relevés de végétation et se focalise sur les habitats de niveau 3. Ce travail est mené par grands groupes d'habitats et a conduit à la diffusion de la version révisée des forêts et des landes, fourrés et toundras (European Topic Centre on Biological Diversity, 2017). Pour les habitats marins, la refonte concerne les niveaux 2 à 4 et a conduit à une restructuration importante qui est en cours de finalisation.

Liens

Arbre hiérarchique des habitats CORINE biotopes

Arbre hiérarchique des habitats du Paléarctique

Arbre hiérarchique des habitats EUNIS

Télécharger les tables des typologies

Télécharger les tables des correspondances

Site EUNIS de l'Agence européenne de l'environnement

Références

Devillers P., Devillers-Terschuren J., Ledant J.-P. & coll., 1991. CORINE biotopes manual. Habitats of the European Community. Data specifications - Part 2. EUR 12587/3 EN. European Commission, Luxembourg, 300 p.

Bissardon M., Guibal L. & Rameau J.-C., 1997. Corine biotopes. Version originale. Types d'habitats français. ENGREF, Nancy, 217 p.

Devilliers P. & Devilliers-Terschuren J., 1996. A classification of Palaearctic habitats. Nature and environment, No. 78, Council of Europe, Strasbourg, 194 p.

Devillers P., Devillers-Terschuren J. & Vander Linden C., 2001. PHYSIS Palaearctic Habitat Classification. Updated to 10 December 2001. Institut Royal des Sciences Naturelles, Bruxelles.

Louvel-Glaser J. & Gaudillat V., 2015. Correspondances entre les classifications d’habitats CORINE Biotopes et EUNIS. Mise à jour sur la base des correspondances de l’AEE. MNHN-DIREV-SPN, MEDDE, Paris, 119 p.

European Topic Centre on Biological Diversity, 2012. European Nature Information System (EUNIS) Database. Habitat types and Habitat classifications. ETC/BD-EEA, Paris.

European Topic Centre on Biological Diversity, 2017. EUNIS habitats classification 2017: forest, heathland, scrub and tundra habitats. ETC/BD-EEA, Paris.

Bajjouk T., Guillaumont B., Michez N., Thouin B., Croguennec C., Populus J., Louvel‐Glaser J., Gaudillat V., Chevalier C., Tourolle J., Hamon D. et al., 2015a. Classification EUNIS, Système d’information européen sur la nature : Traduction française des habitats benthiques des Régions Atlantique et Méditerranée. Vol. 1. Habitats Littoraux. Réf. IFREMER/DYNECO/AG/15‐02/TB1, 231 p.

Bajjouk T., Guillaumont B., Michez N., Thouin B., Croguennec C., Populus J., Louvel‐Glaser J., Gaudillat V., Chevalier C., Tourolle J., Hamon D. et al., 2015b. Classification EUNIS, Système d’information européen sur la nature : Traduction française des habitats benthiques des Régions Atlantique et Méditerranée. Vol. 2. Habitats subtidaux & complexes d’habitats. Réf. IFREMER/DYNECO/AG/15‐02/TB2, 337 p.

Louvel J., Gaudillat V. & Poncet L., 2013. EUNIS, European Nature Information System, Système d'information européen sur la nature. Classification des habitats. Traduction française. Habitats terrestres et d'eau douce. MNHN-DIREV-SPN, MEDDE, Paris, 289 p.